Un concept né d’un réel besoin

 

« Les trois premières éditions du Carrefour des Fournisseurs de l’Industrie Agro-alimentaire ont obtenu un franc succès auprès des exposants et des visiteurs », pouvait-on lire en juin 1999, dans la toute première parution du magazine dédié à la manifestation. « La Bretagne, première région agroalimentaire de France possède maintenant SON SALON… Le CFIA est devenu un événement incontournable pour les professionnels ». On y retrouve aussi dans l’édito de Jean-Guy Gillet, alors directeur et fondateur du salon, les mots clés qui sont restés les valeurs fortes de l’événement : « Je resterai très vigilant pour conserver l’image d’échelle humaine et de convivialité…» Le CFIA a pour objectif de faire le lien entre les fournisseurs et les utilisateurs. La qualité des exposants, la proximité des usines de transformation, des moyens de transports à disposition,… l’idée de créer un tel événement à deux heures de Paris était idéal lorsque l’on connaît l’importance de l’agroalimentaire en région bretonne.

 

Un grand événement de proximité à échelle humaine

 

En 1997, Le Carrefour des fournisseurs de l’agroalimentaire est organisé pour la première fois à l’initiative de Jean Guy Gillet dirigeant la société Jangil, et deviendra en 2007 un événement du groupe GL events. La situation géographique privilégiée au cœur d’un bassin agroalimentaire d’une importante densité se révèle être un site idéal pour ce salon cœur d’usine qui se veut être au plus proche des utilisateurs.

 

Ce projet, le seul en France, est né d’une forte demande des équipementiers français de se positionner sur le marché de la transformation dont plus de 60% étaient concentrés dans le Grand Ouest. C’est ainsi que pour la première édition du CFIA, 360 fournisseurs s’exposent sur près de 10 000m2. La volonté de maîtriser la surface des stands à 54m2  permet aux visiteurs, dans un espace à dimension humaine et à proximité de leurs sites, de rencontrer un maximum d’exposants en un minimum de temps, à l’inverse des grands salons internationaux où les plus petits se retrouvent noyés parmi des stands gigantesques.

 

Photo succes story

 

 

 

 

 

Une évolution qui insuffle une dynamique

 

à l’événement viennent s’ajouter les Tro-phées de l’Innovation en 1998 qui remportent d’emblée un vif succès. Ils récompensent les entreprises qui, par leur créativité, contribuent à la croissance des IAA. Les prix sont remis par un jury composé de professionnels réputés, issus des fonctions clés d’usine, d’experts agroalimentaires et de la presse spécialisée. Parallèlement, dès le premier CFIA, un programme de conférences complète le dispositif d’information sur les évolutions d’un marché qui se doit d’accompagner les grandes tendances de la consommation. Le salon évolue, tout comme les modes de communication. C’est l’époque où l’on voit le développement phénoménal d’internet et à partir de 1999, le CFIA développe ses nouveaux supports de communication.

 

Il crée différents outils en plus du catalogue exposants, comme le journal du CFIA (qui deviendra le magazine CFIA Infos) et par la suite son site Internet. L’édition de l’an 2000 voit arriver la création du pôle emballage venant s’ajouter à l’offre process/services. En 2004, l’importance croissante du secteur Ingrédients & PAI impose qu’un espace lui soit tout spécialement dédié… c’est chose faite !

 

Une offre ciblée et étudiée en fonction des attentes exprimées par les industriels

 

Le CFIA ainsi sectorisé présente le savoir-faire des exposants en trois pôles bien distincts : Ingrédients & PAI, Équipements & Procédés, Emballages & Conditionnements… un concept encore jamais vu ! Aucun salon n’avait encore créé une offre rassemblant l’ensemble des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire. Le salon pionnier en matière de fournitures, de matériels et services pour les IAA, devient un rendez-vous incontournable. En 2008, le CFIA compte plus de 1000 sociétés exposantes réparties sur 16 400 m2. Au fil des années, tant en surface qu’en participants, la manifestation n’a cessé de grandir, regroupant ainsi en 2015, 1300 fournisseurs sur 8 halls d’une surface totale de 37 000 m2. Aujourd’hui, pour sa 20ème édition, le CFIA ajoutera un neuvième hall, atteignant ainsi 40 000 m2. Les 8, 9 et 10 mars 2016 les visiteurs trouveront des solutions ciblées et adaptées à chaque activité. A travers le CFIA, ils auront l’opportunité de découvrir une incroyable plateforme de veille, avec les dernières innovations en matière de process permettant de cerner les tendances alimentaires de demain.

 

Le crédit confiance des exposants et visi-teurs pour le CFIA s’est acquis au fil des années et leurs témoignages montrent bien l’attachement qu’ils portent non seulement à l’évènement, mais aussi à une équipe qui cherche toujours à améliorer son engagement au service des personnes qui font l’industrie agroalimentaire de demain. Pour le CFIA, il n’est pas question de ralentir la cadence en se reposant sur ses lauriers… il poursuit, avec ce dynamisme qui le caractérise, sa mission d’être un élément fédérateur, de mettre en relation les acteurs de l’agroalimentaire. Pour tous ces hommes et ces femmes qui participent pleinement à l’histoire de leurs métiers et de leurs produits, avec passion.